• Qui sommes-nous ?

    Ce qu’il faut savoir de nous : l’Institut et le Carmel, notre comité, notre histoire, nos statuts, nos lieux

  • Certificat de spiritualite 2015-2016

    Formation en spiritualité chrétienne et carmélitaine en un cursus sur trois ans!

  • Universite d’ete 2015

    Prier, réfléchir et échanger pendant une semaine sur un thème d'anthropologie à partir de la spiritualité carmélitaine.

  • Ressources en ligne

    Ecouter les conférences, télécharger des documents, bientôt voir des vidéos…

  • Brochure de presentation

    La Lettre aux Amis des Carmes de la Province d'Avignon-Aquitaine a consacré un numéro à l'Institut Jean de la Croix. Vous y trouverez de nombreuses informations.

Newsletter

Espace membres


Bienvenue

Cher internaute,

Soyez les bienvenus sur le site de notre Institut de spiritualité. La conviction que les bonnes choses se partagent est à l’origine de ce site ! La spiritualité du Carmel que nous voulons diffuser est une source vivifiante qui nous aide à cheminer aujourd’hui avec le Christ et dans son Eglise.
Voici ce que nous vous proposons autour de trois pôles :
- des Ressources audio et écrites (conférences, sessions, colloques) en ligne sur ce site
- un Certificat de spiritualité sur trois ans (en coopération avec l’Institut Catholique de Toulouse)
- une Université d’été chaque année début juillet (une semaine) autour d’une question anthropologique et spirituelle
Bonne visite !

Informations pratiques


Vous trouverez ici la réponse (nous l'espérons !) aux questions que vous pouvez vous poser au sujet de la formation proposée dans le Certificat de spiritualité.

Informations de base

Quand ? Au début de l'année académique 2016-2017 (mi-septembre 2016). En fonction du programme des cours et modules, il est possible de s'inscrire en cours de l'année.

Combien de temps ? Trois années académiques (avec la possibilité d'espacer la formation).

Cette formation est offerte en ligne, c’est-à-dire avec des fichiers audio et d'autres documents complémentaires. La plateforme Moodle de l'Institut Catholique de Toulouse ainsi que le site de l'Institut Jean de la Croix serviront pour télécharger les cours, rendre les travaux de validation, poser des questions, etc.

Le calendrier de l'année

Pour vous encourager à étudier de manière suivie, nous avons opté pour une mise en ligne progressive des cours et des modules. Cela signifie que les cours sont programmés pour être disponibles sur Moodle à partir d'une date établie dans le calendrier annuel. Cela devrait encourager à une écoute et une assimilation continue des cours et des modules.

Calendrier de la mise en ligne 2016-2017.

Le programme de cours

Le programme de cours pour les trois années du Certificat de spiritualité comprend en tout 45 points crédits validés dans le cadre du système de Bologne. La structure est similaire pour chaque année : il y a deux cours semestriels (avec chaque fois 24h de cours), puis plusieurs modules thématiques ou cours brefs (avec chaque fois 6h de cours). A la fin de chaque année, une session annuelle nous réunit pendant deux jours sur Toulouse à la fois pour valider par un examen oral chacun des cours et pour participer à un moment de prière, d'échange et de colloque. La troisième année inclut la rédaction d'un travail final qui comporte une quinzaine de pages avec une petite soutenance lors de la session annuelle pour l'obtention du certificat.

Le programme rend compte du fait que la théologie spirituelle est en lien avec la théologie. Dans ce sens, des cours complémentaires de théologie, assurés par la Faculté de théologie, font partie du certificat : Bible, théologie trinitaire et anthropologie théologique. La dimension carmélitaine du certificat sera particulièrement présente étant donné que l'Institut Jean de la Croix est un Institut de spiritualité des Carmes déchaux de la province d'Avignon-Aquitaine. Les saints du Carmel trouveront donc une place de choix dans l'enseignement, à la fois dans les cours et dans les modules. Mais il y aura également des modules qui vont nous familiariser avec d'autres familles spirituelles.
Vous pouvez découvrir en détail le programme des trois années sur cette page.
Vous pouvez également télécharger les pdf ci-dessous.

Schéma récapitulatif de tout le cursus : Télécharger le pdf

Les enseignants

Le certificat de spiritualité est porté par plus de 20 professeurs différents, notamment les frères Carmes selon leur spécialisation et les professeurs de l'Institut Catholique de Toulouse, mais également d'autres professeurs associés. Vous pouvez obtenir quelques informations sur les professeurs sur cette page ou bien télécharger le fichier ci-dessous.

Enseignants du certificat de spiritualité : Professeurs du certificat de spiritualité

La session annuelle

Chaque année, nous organisons une session annuelle sur Toulouse qui aura lieu à la fin du semestre de printemps durant le mois de juin et qui abordera différents thèmes de théologie spirituelle. Cette session permet de valider les cours par un examen oral. Elle offre aussi l'occasion d'un contact entre étudiants, ainsi qu'entre étudiants et enseignants pour marquer la dimension communautaire et ecclésiale des études de la spiritualité. En outre, cette session est liée chaque année à un colloque d'une journée. La validation de cette session se fait par un "journal de bord" avec une relecture des études accomplies pendant l'année académique. Les informations pratiques concernant les examens, le colloque et le séjour lui-même (logement, repas, etc.) sont disponibles sur la plateforme Moodle quelques mois avant la session (voir pour cela le calendrier annuel).

Pour pouvoir participer à la session annuelle, il faut s'y inscrire en début d'année (ou si vous ne l'avez pas fait, en cours d'année). Vous aurez ainsi accès aux informations sur Moodle et à la validation des cours par un examen oral.

Même quand on ne peut pas se rendre sur Toulouse pour participer à la session annuelle, l'inscription est nécessaire pour deux raisons :
1. Pour valider la session annuelle par un 'journal de bord'.
2. Pour rattraper des validations d'une année précédente (cf. ci-dessous les validations).

La vidéo ci-dessous vous offre un aperçu du Certificat de spiritualité à partir de la session annuelle en juin 2015 à Toulouse et à travers les témoignages des étudiants et des responsables.

L'inscription

L'inscription se fait chaque année avant le début de l'année académique (mi-septembre) par le formulaire de pré-inscription sur la page du certificat de spiritualité de l'Institut Jean de la Croix. Les pas suivants de l'inscription seront indiqués ensuite. Selon le calendrier établi chaque année, il est possible aussi de s'inscrire selon la date des mises en ligne des cours, par exemple au deuxième semestre pour un module offert à ce moment.

La plateforme Moodle

Le tutoriel vidéo ci-dessous vous aide à découvrir la plateforme Moodle que nous utilisons pour notre formation à distance (login, etc.). Il s'agit de l'une des plateformes les plus connues dans le monde académique.

Le prix des études

Une année d'étude (cycle complet) coûte entre 381 € - 412 + 16 € de taxe d'inscription. Ce prix a été accepté par la Faculté de Théologie pour l'année académique 2016-2017.
1ère année complète : 397 € (avec taxe d'inscription)
2e année complète : 428 (avec taxe d'inscription)
3e annnée complète : 407 € (avec taxe d'inscription, l'accompagnement du travail final et le diplôme)

Droit d’inscription annuelle : 16 €
Un cours semestriel (24 h) avec validation : 82 €
Module (6 h) avec validation : 31 €
Session annuelle (avec y inclus les validations retardées) : 31 €
Travail final et obtention du diplôme : 102 €

Les cours et modules doivent être validés pendant l'année académique (jusqu'au 31 juillet).

NB : les tarifs mentionnés ci‐dessus sont susceptibles d'être revus pour l'année 2017/2018 en fonction de la politique tarifaire de l'ICT.

Les validations

Les validations permettent la reconnaissance académique de votre parcours d'études en totalité ou partiellement. Ainsi, pour obtenir le Certificat de spiritualité, il faudra valider tous les enseignements prévus dans le cursus. Nous vous recommandons la validation non seulement pour cette raison, mais surtout parce qu'elle permet plus facilement l'assimilation des enseignements et vous empêche de suivre les études dans la simple perspective de la consommation.

Les cours et modules sont progressivement mis en ligne selon le calendrier établi chaque année pour favoriser un apprentissage continu. Les validations (cours, modules, session annuelle, travail final) se font également pendant l'année académique de l'inscription et au plus tard jusqu'au 31 juillet. Par exemple, si quelqu'un s'est inscrit en août 2016 pour l'année académique 2016-2017 au module sur la spiritualité bénédictine, ce module doit être validé au plus tard jusqu'au 31 juillet 2017.

Si l'on ne peut pas valider jusqu'au 31 juillet de l'année académique en cours, on peut le faire plus tard avec une "validation retardée" (voir ci-dessous).

Les validations
A) Les cours

1. Validation ordinaire

Les cours sont validés par un examen oral (15 minutes) lors de la session annuelle pour 3 crédits. Pour ne pas étudier les cours uniquement en fonction de l'examen, les questions des examens seront disponibles seulement avec les autres informations concernant la session annuelle (chaque année en mars selon le calendrier de l'année). Ces informations se trouveront sur la plateforme Moodle et vous seront accessibles dans la mesure où vous vous êtes inscrits à la session annuelle (31 €). Vous recevrez ainsi les modalités pour chacun des examens et vous aurez le temps pour reprendre et assimiler les cours à la lumière des questions proposées. Peu de temps avant la session annuelle, vous allez recevoir le planning des examens lors de cette session.

2. Validation exceptionnelle

Si vous ne pouvez pas participer à la session annuelle, nous vous offrons la possibilité d'une validation écrite avec un travail de cinq pages (ca. 12'500 signes espaces compris) également pour 3 crédits. Les modalités de cette validation vous seront présentées à la fin de la mise en ligne du cours, pour que vous puissiez étudier le cours entier avant d'écrire votre travail de validation. En ce qui concerne les exigences des travaux écrits, veuillez consulter le guide méthodologique que vous pouvez télécharger ci-dessous. La date limite de la validation écrite est le 31 juillet de l'année académique en cours.

B) Les modules

Les modules sont validés par un travail écrit de deux pages (ca. 5'000 signes espaces compris) et donnent 1 crédit. Il s'agit de proposer une synthèse écrite de deux pages sur un point abordé dans le module ou bien sur une question qui le prolonge. Dans chaque module, l'enseignant donne quelques thèmes pour votre travail écrit. Nous ne demandons pas comme travail de validation un chef d'œuvre ; il faut plutôt considérer ces validations comme des exercices pratiques qui permettront d'assimiler et d'approfondir les enseignements.

Les délais des travaux de validation pour chaque module sont indiqués sur la plateforme Moodle. Après la date limite, les travaux sont évalués par les enseignants eux-mêmes. Etant donné qu'ils sont souvent bien chargés, cela peut prendre un certain temps et vous recevrez alors une notification automatique par la plateforme Moodle. Si le travail est rendu après la date indiquée et avant le 31 juillet de l'année académique en cours, la validation est assurée, mais le travail ne sera évalué qu'après le 31 juillet.

C) Validation de la session annuelle

La session annuelle est validée comme les modules par un travail écrit de deux pages (ca. 5'000 signes espaces compris) et donne 1 crédit. Il s'agit de proposer un "journal de bord" qui ne concerne pas seulement la session annuelle, mais l'apprentissage et la formation pendant toute l'année académique écoulée.
Pour les personnes qui n'ont pas pu assister à la session annuelle, les enseignements sont disponibles sur la plateforme Moodle.

Le délai de la validation pour la session annuelle sera le 31 juillet ce qui laissera plus d'un mois pour la rédaction du travail de validation.

D) Le travail final

Le travail final est à rédiger en troisième année et à déposer avant le 31 mai. Au début de la troisième année, les étudiants inscrits au travail final recevront de plus amples informations pour le choix du thème et de l'enseignant. Ce sera surtout l'occasion d'approfondir une question plus personnelle à partir de l'enseignement reçu.

Le travail final se soutient lors de la session annuelle à Toulouse. Cette soutenance dure 30 minutes et comporte une présentation du travail par l'étudiant suivie de questions posées par l'enseignant. La soutenance est ouverte aux autres étudiants du Certificat de spiritualité.

Le guide méthodologique

Pour aider à la réalisation de ces travaux écrits, nous avons préparé un guide méthodologique pour la rédaction. Nous avons aussi préparé des documents modèles qui pourront être adaptés à chaque travail. Si vous n'êtes pas à l'aise avec un traitement de texte comme Word, ce sera l'occasion de vous initier aux fonctions de base en vue de rédiger ces textes de validation. Je conseille vivement de lire attentivement le guide méthodologique, car il aide à connaître les exigences pour la présentation et donne des conseils précieux pour mieux réussir. Surtout si vous n'avez pas l'habitude d'écrire des textes, ce sera plus exigeant au début, mais avec le temps se crée une aptitude, un habitus, à rédiger ces validations.

Conclusion

Les validations présentent sans doute l'aspect le plus « effrayant » des études. Nous espérons que les indications ci-dessus et les exigences de ces travaux ne vous découragent pas et ne vous empêchent pas d'essayer. L'expérience montre bien que le début est le plus difficile, mais que la satisfaction d'un enseignement bien assimilé et conclu avec une validation récompense l'effort.

Documents

Guide méthodologique
Document modèle pour la validation d'un module
Document modèle pour la validation d'un cours
Document modèle pour le travail final

Les validations retardées

Les étudiants inscrits en 2016-2017 essaient de valider tous les cours et modules jusqu'au 31 juillet 2017. Mais si l'on n'arrive pas à valider jusqu'à cette date, on a la possibilité de valider l'année suivante (année académique 2017-2018). Pour cela il suffit de payer les frais d’inscription (16 €) et de s'inscrire au(x) cours à valider (41 € / cours, c'est-à-dire 50% du tarif), au(x) module(s) à valider (15,50 € / module, c'est-à-dire 50% du tarif) ou bien au travail final (51 €, c'est-à-dire 50% du tarif). En même temps, il est possible de s'inscrire à d'autres enseignements nouveaux.
Cette disposition s'appliquera à compter de l'année académique 2017/2018.

Attention : les étudiants inscrits déjà en 2015-2016 et qui ne peuvent pas valider certains cours, modules ou le travail final jusqu'au 31 juillet 2016, peuvent valider en 2016-2017. Pour cela il suffit de payer les frais d'inscription (16 €) et de s'inscrire à la session annuelle (31 €) ; la FDT les inscrira au(x) cours et modules à valider. En même temps, il est possible de s'inscrire à d'autres enseignements nouveaux.

Les équivalences

Si vous avez déjà fait des études de théologie et validé certains cours, vous pouvez obtenir une équivalence pour ne pas refaire les mêmes cours ou modules dans le certificat de spiritualité.

Cela concerne surtout les trois cours complémentaires de théologie : le cours d'introduction à la Bible en première année, le cours de théologie trinitaire en deuxième année et le cours d'anthropologie théologique en troisième année.

En des cas exceptionnels, il est possible d'obtenir une équivalence pour les cours et modules qui constituent à proprement parler l'enseignement de la spiritualité chrétienne et carmélitaine. Mais pour sauvegarder la cohérence du cursus, nous vous encourager à suivre ces enseignements dans leur totalité.

Procédure pour obtenir les équivalences :

  1. Faire une lettre avec vos coordonnées et le détail des équivalences que vous demandez (en précisant le titre des cours que vous avez suivi et le cours/module correspondant dans le certificat de spiritualité).
  2. Faire une copie qui atteste la validation des cours pour lesquels vous demandez une équivalence.
    PS : il ne suffit pas d'avoir suivi des cours de théologie, il faut aussi avoir validé ces cours pour obtenir une équivalence.
  3. Envoyer votre demande à la Faculté de théologie :
    Mme Caroline Pradelles
    Faculté de Théologie

    8, place du Parlement
    31000 TOULOUSE
    Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Tél. : 05 62 26 60 94

L'évaluation

A la fin de chaque année académique, les étudiants sont priés de faire une évaluation détaillée des cours et modules, ainsi que des modalités du Certificat de spiritualité. Cette évaluation se fait par un formulaire en ligne sur la plateforme Moodle.

Renseignements pratiques

Quand ? Au début de l'année académique 2014-2015 (mi-septembre 2014).

Combien de temps ? Trois années académiques (avec la possibilité d'espacer la formation jusqu'à six ans).

Cette formation est offerte en ligne, c’est-à-dire avec des fichiers audio et d'autres documents complémentaires. La plateforme Moodle de l'Institut Catholique de Toulouse ainsi que le site de l'Institut Jean de la Croix serviront pour télécharger les cours, rendre les travaux de validation, poser des questions, etc.

Prix: Une année d'étude (cycle complet) coûte 390 € + 13 € de taxe d'inscription. Ce prix a été accepté par la Faculté de Théologie pour l'année académique 2014-2015.
Droit d’inscription annuelle : 13 €
Un cours semestriel (24 h) : 80 €
Module (6 h) : 30 €
Session annuelle et validation : 30 €

Enseignants

Le Certificat de spiritualité est proposé par l'Institut Jean de la Croix en collaboration avec la faculté de théologie de l'Institut Catholique de Toulouse qui inscrit ce certificat dans le cadre de son enseignement à distance. Le projet est assuré par fr. Christof Betschart, o.c.d., le doyen de la faculté l'abbé Bruno Gautier et la secrétaire académique et directrice du TEB Béatrice Papasoglou. Vous trouverez ci-dessous quelques renseignements bio-bibliographiques sur les responsables et les enseignants de notre programme de formation.

Les enseignants seront surtout des frères Carmes, les professeurs de l'Institut Catholique et d'autres professeurs invités.
Enseignants de la première année :
fr. Christof Betschart, o.c.d.,Juliette Bordes, Mgr Laurent Camiade, Fr. Marie-Philippe Dal Bo, o.c.d., Fr. Dominique-Joseph, f.s.j., Bernadette Escaffre, Fr. Oliveto Gérardin, o.s.b., Fr. Marie-Laurent Huet, o.c.d., Fr. Augustin Laffay, o.p., Fr. Jean-Sébastien Pissot, o.c.d.
Enseignants de la deuxième année : Juliette Bordes, Fr. Denis Chardonnens, o.c.d., François Delmas-Goyon, Abbé Bruno Gautier, Marguerite Léna, Fr. François-Marie Lethel, o.c.d., Fr. Armand Levillain, o.c.d., Fr. Christian-Marie Michel, o.c.d., Odile Robert.
Enseignants de la troisième année : Juliette Bordes, Elyane Casalonga, Fr. Marie-Philippe Dal Bo, o.c.d., Fr. Jean-Fabrice Delbecq, o.c.d., Abbé Bruno Gautier, Daniel Vigne.

Responsable: Fr. Christof Betschart, o.c.d.

Fr. Christof Betschart est prêtre de la Province des carmes déchaux d’Avignon-Aquitaine. Docteur en théologie (Fribourg) et licencié en philosophie (Grégorienne, Rome), il est responsable du Certificat de spiritualité et professeur au Teresianum à Rome.
Dans le certificat de spiritualité, il donne en première année l’introduction au certificat de spiritualité et le module sur Edith Stein, sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix.

Page sur academia.edu

Textes à télécharger sur rero.doc (réseau des universités de Suisse romande)

CV et bibliographie

Juliette Bordes

Juliette Bordes est docteure en littérature anglaise et en théologie avec une thèse sur Jean de la Croix. Elle enseigne depuis de nombreuses années à l’Institut Jean de la Croix.

Dans le certificat de spiritualité, elle donne en première année une introduction à la Parole de Dieu (2e partie du cours d’introduction à la spiritualité chrétienne), en deuxième année le module sur saint Jean de la Croix et en troisième année le module sur la spiritualité carmélitaine.

CV et bibliographie

Mgr Laurent Camiade

Mgr Laurent Camiade est évêque de Cahors. Il enseigne la théologie spirituelle à l’Institut Catholique de Toulouse.

Dans le certificat de spiritualité, il donne en première année le cours sur la spécificité de la spiritualité chrétienne (4e partie du cours d’introduction à la spiritualité chrétienne).

CV et bibliographie

Elyane Casalonga

Elyane Casalonga, vierge consacrée depuis 1978, formation en psychologie et philosophie à Bordeaux, licence canonique en théologie dogmatique à la STBS de l’Institut catholique de Paris, habilitation doctorale. Elle a enseigné la Christologie et la théologie spirituelle et la philosophie indienne à Cuba, Rome et à l’ICP, elle enseigne actuellement la spiritualité (la méditation chrétienne, l’expérience mystique) au Collège des Bernardins. Elle traduit de l’espagnol un livre sur ste Thérèse d’Avila et prépare un livre sur st Jean de la Croix.
Dans le certificat de spiritualité, elle donne le module sur la spiritualité cartusienne en troisième année.

Fr. Denis Chardonnens, o.c.d.

Fr. Denis Chardonnens est prêtre de la Province des carmes déchaux d’Avignon-Aquitaine. Il est professeur de théologie dogmatique et spirituelle à la faculté pontificale de théologie Teresianum à Rome et dirige la collection « Recherches carmélitaines » aux Éditions du Carmel.

Dans le certificat de spiritualité, il donne en deuxième année le module sur la vie spirituelle et l'inhabitation trinitaire.

CV et bibliographie partielle

Fr. Marie-Philippe Dal Bo, o.c.d.

Fr. Marie-Philippe Dal Bo est provincial de la Province des carmes déchaux d’Avignon-Aquitaine. Il a fait sa formation philosophique, théologique et psychologique à Toulouse et à Rome avec une licence canonique en théologie spirituelle.

Dans le certificat de spiritualité, il donne en première année une introduction à la théologie spirituelle (1ère partie du cours d’introduction à la spiritualité chrétienne) et le module sur la vie spirituelle et la vie affective, en troisième année le cours de théologie spirituelle.

Jean-Fabrice Delbecq, o.c.d.

Fr. Jean-Fabrice DelbecqJean-Fabrice Delbecq, o.c.d., est prêtre des Carmes Déchaux de la Province d'Avignon-Aquitaine et actuellement prieur des Carmes de Toulouse. Il a fait ses études de théologie à Toulouse et à Rome à l'Université Pontificale Grégorienne dans le domaine de la christologie et en travaillant en particulier la pensée d'Henri de Lubac.

Dans le certificat de spiritualité, il donne le module sur la liturgie et la vie spirituelle en troisième année.

François Delmas-Goyon

François Delmas-Goyon, né en 1963, est laïc et marié. Ancien élève de l’École Supérieure de Commerce de Reims et diplômé en philosophie et théologie, il est actuellement formateur pour le diocèse de Versailles et directeur de rédaction des Cahiers de Spiritualité Franciscaine. Auteur de plusieurs ouvrages sur saint François d’Assise, il est aussi l’un des traducteurs de la nouvelle édition des « Sources franciscaines » : François d’Assise, Écrits, Vies, témoignages.

Dans le certificat de spiritualité, il donne en deuxième année le module sur la spiritualité franciscaine.

CV et bibliographie

Bernadette Escaffre

Bernadette Escaffre est vice-doyenne de la faculté de théologie de l’Institut Catholique de Toulouse. Elle est docteure en sciences biblique de l’Institut Biblique Pontifical à Rome avec une thèse sur le prophète Elie. Elle a enseigné la Bible en Espagne, en Russie et en France. A l’ICT, elle enseigne entre autres l’Evangile de saint Jean, le Grec biblique.

Dans le certificat de spiritualité, elle donne en première année le module sur le prophète Elie dans une approche biblique.

CV et bibliographie

Abbé Bruno Gautier

L’Abbé Bruno Gautier est prêtre du diocèse de Pamiers. Ancien élève de l'Ecole Polytechnique, il est aujourd'hui doyen de la Faculté de Théologie de Toulouse où il enseigne la théologie dogmatique (théologie trinitaire et anthropologie théologique). Depuis 2010, il est membe du cercle des élèves de J. Ratzinger.
En cours de publication: Balthasar en dialogue avec Barth, Paris,DDB, 2014.

Dans le certificat de spiritualité, il donne en deuxième année le cours de théologie trinitaire et en troisième année le cours d’anthropologie théologique.

Fr. Oliveto Gérardin, o.s.b.

Fr. Oliveto Gérardin est bénédictin de Maylis et maître des novices de son abbaye. Il a fait une licence canonique en études monastiques à l’Athénée pontifical saint Anselme à Rome.

Dans le certificat de spiritualité, il donne en première année le module sur la spiritualité bénédictine.

CV et bibliographie

Fr. Marie-Laurent Huet, o.c.d.

Fr. Marie-Laurent est prêtre de la Province des carmes déchaux d’Avignon-Aquitaine. Il a fait sa formation philosophique et théologique à Toulouse, puis à Avila avec une licence canonique sur Thérèse d’Avila. Il est directeur des Éditions du Carmel.

Dans le certificat de spiritualité, il donne en première année le module sur sainte Thérèse d’Avila.

Fr. Dominique-Joseph, f.s.j.

Fr. Dominique-Joseph, moine de la Famille de Saint Joseph, enseigne l’exégèse de l’Ancien Testament à l’Institut Catholique de Toulouse. Il dirige par ailleurs l’Institut Redemptoris Custos, centre de recherche théologique sur saint Joseph.

http://fd.fsj.fr/publications/

Dans le certificat de spiritualité, il donne en première année le cours d’introduction à la Bible.

Fr. Augustin Laffay, o.p.

Fr. Augustin Laffay est dominicain et prêtre de la Province de Toulouse. Docteur en histoire et licencié en théologie, il est enseignant à l’Institut Catholique de Toulouse et archiviste de la Province dominicaine de Toulouse.

Dans le certificat de spiritualité, il donne en deuxième année le module sur la spiritualité dominicaine.

CV et bibliographie

Marguerite Léna

Marguerite Léna est membre de la Communauté apostolique Saint-François-Xavier. Elle est professeur de philosophie à la Faculté Notre-Dame et professeur invité au Centre Sèvres à Paris.

Dans le certificat de spiritualité, elle donne en première année le module sur la spiritualité ignatienne.

CV et bibliographie

Fr. François-Marie Lethel, o.c.d.

Fr. François-Marie Lethel est prêtre de la Province des carmes déchaux de Paris. Docteur en théologie et licencié en philosophie, il est spécialiste de la théologie des saints et en particulier de Thérèse de l’Enfant-Jésus. Il est professeur ordinaire à la Faculté théologique pontificale Teresianum à Rome.
Dans le certificat de spiritualité, il donne en première année le module sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus.

CV et bibliographie

Fr. Armand Levillain, o.c.d.

Fr. Armand Levillain, o.c.d.Fr. Armand Levillain, o.c.d. est prêtre de la Province des carmes déchaux d’Avignon-Aquitaine et actuellement prieur au Couvent de Fribourg. Il a fait une licence canonique en théologie morale à Fribourg.

Dans le certificat de spiritualité, il donne le module sur la vie spirituelle et morale en deuxième année.

CV et bibliographie

Fr. Christian-Marie Michel, o.c.d.

Fr. Christian-Marie Michel est prêtre de la Province des carmes déchaux d’Avignon-Aquitaine. Il a fait sa thèse de doctorat sur Elisabeth de la Trinité. Il est professeur de théologie spirituelle à la Faculté Pontificale de Théologie Teresianum à Rome.

Dans le certificat de spiritualité, il donne en deuxième année le module sur bienheureuse Elisabeth de la Trinité.

Fr. Jean-Sébastien Pissot, o.c.d.

Fr. Jean-Sébastien Pissot est prêtre de la Province des carmes déchaux d’Avignon-Aquitaine. Il a fait sa formation philosophique et théologique à Ars et à Toulouse. Il a enseigné au Séminaire Saint Paul à Ndiaffat au Sénégal.
Dans le certificat de spiritualité, il donne en première année le cours sur la prière chrétienne (3e partie du cours d’introduction à la spiritualité chrétienne).

CV

Odile Robert

Odile Robert est vierge consacrée depuis 1992. Docteur en histoire (Université Panthéon-Sorbonne) en 1983, elle a enseigné de nombreuses années à l’Institut Catholique de Paris.

Dans le certificat de spiritualité, elle donne en deuxième année le cours d’histoire de la spiritualité.

CV et bibliographie

Daniel Vigne

Daniel VigneDaniel Vigne est agrégé de philosophie, docteur en théologie et en philosophie. Il est professeur à la Faculté de théologie de l’Institut Catholique de Toulouse où il enseigne la Patristique. Il dirige l’Équipe de recherche « Patristique et spiritualité ».

Dans le certificat de spiritualité, il donne le module sur la spiritualité orientale en troisième année.

CV et bibliographie



En forme de documents...


Document de présentation des professeurs :

Programme de formation

Cours: 24 leçons à 45 minutes ; Module: 6 leçons à 45 minutes (sans le travail personnel et la validation en forme d'examen ou de travail écrit).
Chaque année une session annuelle de deux jours à Toulouse (par exemple les 19-20 juin 2015 pour les examens des cours et pour un colloque).

Première année


Cours : Introduction à la spiritualité chrétienne

Enseignants : Marie-Philippe Dal Bo, o.c.d., Juliette Bordes, Christof Betschart, o.c.d., Laurent Camiade

Argument :

Ce cours d’introduction comporte quatre parties (à 6h) avec un premier aperçu sur les thèmes fondamentaux de la spiritualité chrétienne : 1) une introduction à la théologie spirituelle dans son lien avec les autres disciplines théologiques (fr. Marie-Philippe Dal Bo, o.c.d.) ; 2) un aperçu de la spiritualité biblique qui questionnera le rôle de la Parole de Dieu pour la vie spirituelle (Juliette Bordes) ; 3) un parcours sur la prière chrétienne (fr. Jean-Sébastien Pissot, o.c.d. et fr. Christof Betschart, o.c.d.) ; 4) une articulation de la spiritualité chrétienne avec d’autres formes de spiritualité (Abbé Laurent Camiade).

Bibliographie :

Bernard C. A., Traité de théologie spirituelle, Paris, Cerf, 1986.
Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus, Je veux voir Dieu, Toulouse, Éditions du Carmel, 1998.
Paul A., L’Inspiration et le Canon des Écritures, Paris, Cerf, 1984.
Pinckaers S.T., La vie selon l’Esprit. Essai de théologie spirituelle selon saint Paul et saint Thomas d’Aquin, Paris, Cerf, 1996.
Sagne J.-C., Traité de théologie spirituelle, Paris, Mame, 1991.
Solignac A., art. « Spiritualité », Dictionnaire de Spiritualité 14 (1990) col. 1142-1160.

Cours : Introduction à la Bible

Enseignant : Fr. Dominique-Joseph, f.s.j.

Argument :

De nombreuses questions troublent ceux qui s’approchent de la Bible : sa violence, ses rapports conflictuels avec la science, ses fantaisies historiques… on entend dire tellement de choses ! Il est vrai que lire et comprendre la Bible n’est pas facile. Notre parcours de l’Ancien et du Nouveau Testament donnera les repères culturels et méthodologiques nécessaires, mais il voudrait introduire d’abord à l’essentiel : une lecture de la Parole de Dieu.

Thèmes des cours : 1) Introduction aux Saintes Écritures ; 2) Histoire du monde biblique : a) Terre Sainte ; b) Des patriarches aux tribus ; c) Les rois d'Israël ; d) Après l'exil ; 3) L'histoire de la Bible : Les manuscrits, les canons et les traductions de la Bible ; 4) Histoire des lectures de la Bible : Exégèse apostolique, patristique, médiévale et critique ; 5) Conclusion : la Bible dans la liturgie de l'Église.

Bibliographie :

Bagot J.-P., Dubs J.-Cl., Pour lire la Bible, Paris, Les Bergers et les Mages, 1983.
Brown R.E., 101 questions sur la Bible (Lire la Bible 98), Paris, Le Cerf, 1993.
Salles C., L’Ancien Testament (Sujets), Paris, Belin, 1993.

Module : Le prophète Elie - Approche biblique

Enseignant : Bernadette Escaffre

Argument :

Mentionné à diverses reprises dans des livres bibliques de l’Ancien et du Nouveau Testament, Élie revêt un rôle important dans le scénario messianique. Mais qui est-il ? Que fait-il ? Quel est son message ? Pour le connaître, nous concentrerons notre attention sur les chapitres des livres des Rois où ce prophète entre en scène pour la première fois (1Rois 17 à 2 Rois 2). 

Bibliographie :

Sébastien Allali, Le doux murmure. Essai sur la tolérance et la foi, Desclée de Brouwer, Paris, 2010.
Daniel Bach, Élie l’impulsif. Et pourtant à chacun sa place, Éditions du Moulin, 2003.
Michel de Goedt, « Élie, prophète victorieux, persécuté, découragé, puis institué premier d’une lignée (1 R 17-19) », dans SIDIC XVII – 1984/2, p. 13-18. (http://www.notredamedesion.org/fr/dialogue_docs.php?a=3b&id=908)
Éliane Ketterer & Éliane Poirot, « Les figures d’Élie le prophète », Cahiers évangile supplément n°100, Service biblique catholique « Évangile et vie », Cerf, Paris 1997.
Coll., Élie le prophète, vol. 1 : D’après les Écritures et les traditions chrétiennes, vol. 2 : Au Carmel, dans le judaïsme et l’Islam, (coll. Les études carmélitaines), Desclée de Brouwer, Paris, 1956.
Michel Masson, Élie ou l’appel du silence, (coll. Parole présente), Cerf, Paris 1992. (http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhr_0035-1423_1991_num_208_3_1659)
Le saint prophète Élie d’après les Pères de l’Église, textes présentés par les Carmélites du Monastère Saint Élie, Saint-Rémy-les-Montbard (Côte d’Or), (coll. Spiritualité orientale, n°53), Abbaye de Belle fontaine, 1993.
Sœur Éliane Poirot, Élie, archétype du moine, Pour un ressourcement prophétique de la vie monastique, (coll. Spiritualité Orientale, n°65), Abbaye de Bellefontaine, 1995.
Sœur Éliane Poirot, Les prophètes Élie et Élisée dans la littérature chrétienne ancienne, (coll. Monastica), Brepols / Abbaye de Bellefontaine, 1997.
Sœur Éliane Poirot, Le glorieux prophète Élie dans la liturgie byzantine, (coll. Spiritualité orientale, n°82), Abbaye de Bellefontaine, 2004.
Sœur Éliane Poirot, Élie et Élisée prophètes du Carmel, (coll. ExistenCiel) Carmel, Toulouse 2007.
Walter Vogels, Élie et ses fioretti, 1Rois 16, 29-2Rois 2, 18, (coll. Lectio n°261), Cerf, Paris, 2013.
André Wénin, Élie et son Dieu (1Rois 17-19), (coll. Horizons de la foi, n°50), Bruxelles, 1992.

Module : Thérèse d'Avila

Enseignant : Marie-Laurent Huet, o.c.d.

Argument :

L’objectif de ce cours est d’introduire à un compagnonnage avec Thérèse, en mettant en contact avec sa personne, si attachante. Ainsi, plutôt que de favoriser une connaissance intellectuelle de sa doctrine, il veut donner envie au lecteur de faire l’expérience du chemin vers Dieu qu’elle propose.
Le plan du cours a donc été pensé en fonction de cet objectif : les trois premiers enseignements visent à faire connaître la physionomie humaine et spirituelle de Thérèse ; c’est dans cette optique que nous prendrons par exemple le temps de faire revivre le paysage historique de sa vie (2ème enseignement). Les trois enseignements suivants présentent les grandes lignes de sa spiritualité, dans une optique pratique : nous espérons que l’étudiant aura envie de mettre en oeuvre dans sa vie les enseignements qu’il aura entendus.

Bibliographie essentielle :

Thérèse d’Avila, Œuvres complètes, trad. de Mère Marie du Saint-Sacrement, 2 tomes (Œuvres et Lettres), Paris, Cerf, 1995.

Module : Edith Stein - Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix

Enseignant : Christof Betschart, o.c.d.

Argument :

Edith Stein, au Carmel sœur Thérèse-Bénédicte de la Croix, née dans une famille juive allemande en 1891, fille très douée, philosophe, convertie à la foi catholique tout en découvrant ses propres racines juives, enseignante, conférencière, puis carmélite et victime des nazis en 1942. Nous allons découvrir un enseignement spirituel dans une vie bien mouvementée à l’extérieur et à l’intérieur : elle a vécu les deux guerres mondiales ainsi que les années difficiles entre les guerres ; elle est une femme inlassablement en quête de vérité par ses études de la philosophie, surtout de la phénoménologie de Husserl, mais paradoxalement ce sont les moments de dépression, la rencontre de personnes croyantes et ses propres expériences religieuses qui l’ouvrent au Christ. Finalement, en été 1921 lors d’un séjour chez des amis philosophes, c’est la lecture de la Vie de Thérèse d’Avila qui provoque sa conversion et son entrée dans l’Église catholique par le baptême le 1er janvier 1922.

Bibliographie essentielle : télécharger

Edith Stein, Œuvres complètes, Paris/Genève/Toulouse, Cerf/Ad Solem/Editions du Carmel, 2008- ; du point de vue spirituel particulièrement : Source cachée. Œuvres spirituelles, trad. par Jacqueline et Cécile Rastoin, prés. de Didier-Marie Golay, 2011.

Module : La spiritualité bénédictine

Enseignant : Oliveto Gérardin, o.s.b.

Argument :

Saint Benoît clôture sa « toute petite règle pour débutants » en renvoyant à la Sainte Écriture et aux enseignements des Pères ceux qui voudraient avoir de plus amples enseignements spirituels. Une telle affirmation laisse-t-elle place à la définition d'une « spiritualité bénédictine » ? Pour étudier cette question, la première partie de ce cours présentera les caractéristiques principales de la Règle de Saint Benoît. En lisant certains passages, nous essaierons de montrer comment dans sa simplicité elle a pu devenir l'un des textes majeurs de la littérature chrétienne. La seconde partie survolera l'histoire bénédictine jusqu'à nos jours, et l'impact qu'elle a eue sur l'histoire de la spiritualité. Nous mettrons en relief certaines constantes mais aussi la diversité des courants spirituels liés à cette Règle. Cela nous permettra de saisir en quoi aujourd’hui encore elle peut être source d'inspiration pour tout chercheur de Dieu.

Bibliographie :

Casey, M./Tomlins, D., Introducing Benedict’s Rule. A program of formation, St Ottilien 2006.
Deseille, P., L’Évangile au désert, Paris 1999.
Leclercq, J., L’amour des lettres et le désir de Dieu : initiation aux auteurs monastiques du Moyen Age, Paris 1957.
Vogüé, A. de/Neufville, J. (Edd.), La Règle de Saint Benoît I-VI, Sources Chrétiennes 181-186, Paris 1971/1972.

Module : Spiritualité ignacienne

Enseignante : Marguerite Lena

Argument :

En prenant appui principalement sur le livret des Exercices spirituels de saint Ignace, pierre d’angle de la spiritualité ignatienne, le module cherchera à articuler le mystère du Christ dans son Incarnation et le devenir de la liberté humaine dans sa pleine consistance anthropologique, personnelle et historique. Cette articulation est l’œuvre de l’Esprit Saint : c’est à sa lumière que nous pourrons aborder l’appel de Dieu et la mission vers le monde, comme deux modalités inséparables du plein exercice de la liberté chrétienne.

Bibliographie :

  • "pour une première initiation" :

Ignace de Loyola par lui-même (texte intégral du Récit avec des illustrations genre humoristique)
J. C. Dhotel, Qui es tu Ignace de Loyola ? , Éditions Vie chrétienne 2010.
J. C. Dhotel, La Spiritualité ignatienne, Éditions Vie chrétienne 2010.

  • Les fondations :

Saint Ignace de Loyola, Exercices Spirituels, DDB.
Saint Ignace de Loyola, Récit (« écrit par le P. Louis Gonçalvez aussitôt qu’il l’eût recueilli de la bouche même du P. Ignace »), DDB 1988.

  • Une approche historique :

André Ravier,  Ignace de Loyola fonde la Compagnie de Jésus, DDB 1973.

  • Une approche mystique :

Attribué à J.P. de Caussade, L’abandon à la Providence divine, DDB 2005

  • Une approche apostolique :

Xavier Léon-Dufour, Saint François-Xavier. Itinéraire mystique d’un apôtre, DDB 1997.

  • Une approche  féminine :

Madeleine Daniélou, Action et inspiration, Ecrits I, Cerf 2011.
Marie-Thérèse Abgrall, Prier 15 jours avec Madeleine Daniélou, Nouvelle Cité.

Module : Vie spirituelle et vie affective

Enseignant : Marie-Philippe Dal Bo, o.c.d.

Argument :

Dans ce module (de 6h de cours) nous étudierons les liens qu’il y a entre la vie spirituelle et la vie affective. La théologie spirituelle ne peut se contenter de donner des principes théoriques, elle doit tenir compte de l’expérience du sujet et de son expérience affective. L’interprétation des phénomènes de l’expérience spirituelle dépend principalement de l’anthropologie de base qui sert à les appréhender. Lorsque Freud étudie la religion à partir de sa compréhension de l’homme, il en arrive à la conclusion qu’elle est une maladie psychologique, « une névrose collective de l’humanité ». C’est pourquoi, il est important de donner un cadre anthropologique à toute étude sur la vie spirituelle comme aussi à toute recherche sur la vie affective.

C’est ce à quoi vont s’attarder les deux premiers chapitres. Le premier étudie en quoi consiste la vocation de l’homme, et le deuxième chapitre expose la structure de la personne humaine. Ensuite le 3ème chapitre étudiera les différents niveaux de vie qu’il y a dans l’homme, les besoins et les motivations qui régulent chaque niveau. Le chapitre 4 s‘attardera sur les inconsistances qui empêche l’intégration des valeurs et qui sont donc un obstacle à la vocation à la sainteté. Le Chapitre 5 exposera comment la mémoire affective peut devenir une mémoire biblique. Le dernier chapitre, servira de conclusion, il nous donnera des indications sur le rapport entre la maturité humaine et la sainteté.

Bibliographie :

Beirnaert L., Expérience chrétienne et psychologie, Edition de l'Epi, Paris 1964.
Beirnaert L., Pratique de la direction spirituelle et psychanalyse, « Les Etudes Carmélitaines », Direction spirituelle et psychologie, Desclée de Brouwer 1951.
Biju-Duval D., Le psychique et le spirituel, Editions de l’Emmanuel 2001.
Catalan J.F., Expérience spirituelle et psychologie, DDB, Paris 1991.
Cencini A., Les sentiments du Fils. Le chemin de formation à la vie consacrée, Editions du Carmel 2003.
De Guibert J., Le cas du P. Surin : questions théologiques, in « Etudes Carmélitaines », Nuit Mystique (Nature et Grâce, Sainteté et Folie) 1938.
Frankl V., Découvrir un sens à sa vie, les éditions de l’homme 1988.
Emonet M., L’âme humaine expliquée aux simples, CLD, Chambéry 1994.
Mouroux J., Sens chrétien de l’homme, Collection Théologie 6, Aubier 1945,
Rulla L., Imoda F., Ridick J., Structure psychologique et vocation, motivations d’entrée et de sortie, Presses de l’Université Grégorienne, Rome 1993,
Vanier J., Toute personne est une histoire sacrée, Plon 1995.
Zavalloni R., Maturité spirituelle, Dictionnaire de la vie spirituelle, Cerf, Paris 1987.
Zavalloni R, Psychologie (et spiritualité), Dictionnaire de la vie spirituelle, Cerf, Paris 1987.
Zuanazzi G.F., Pathologie spirituelle, Dictionnaire de la vie spirituelle, Cerf, Paris 1987.

Deuxième année


Cours : Histoire de la spiritualité

Enseignante: Odile Robert

Argument :

L’objectif de ce cours est de répondre à la question suivante : Qu’est-ce que les deux millénaires d’histoire du christianisme permettent-ils d’affirmer sur les rapports de l’homme à Dieu en régime chrétien ?
On mesurera les difficultés. En effet, la « spiritualité » entre en synergie avec le dogme, la morale et la vie chrétienne elle-même. Elle est inséparable aussi de la vie sociale et culturelle d’une époque donnée. Ce sont ces connexions que l’historien doit mettre à jour. Il ne peut couper l’expérience spirituelle ni de son contexte ni des fruits qu’elle produit.
On tentera, non point de collectionner des biographies ou des monographies de spiritualités diverses, chacune centrée sur elle-même, mais de faire entrer en dialogue œuvres littéraires, courants spirituels et vie spirituelle du Peuple de Dieu sur certains thèmes majeurs situés à l’intérieur d’une Tradition vivante.
Cette mise en perspective historique doit permettre à chacun de s’approprier cette histoire, sans trop d’anachronismes, mais avec l’assurance que, en Église, ce que l’Esprit Saint réalise à une époque déterminée et pour certains de ses membres, devient ensuite le bien de tous.
Chaque séquence sera accompagnée d’un dossier documentaire et d’une bibliographie sommaire.

Bibliographie essentielle :

Bernard PEYROUS, Histoire de la spiritualité chrétienne, Éditions de l’Emmanuel, 2010.
Guy-Marie OURY, Histoire de la spiritualité catholique, CLD, 1993.
Louis BOUYER, Histoire de la spiritualité chrétienne, 4 volumes. 1ère édition Aubier, 1960-1966 ; nouvelle édition Cerf, 2009-2011.
Louis BOUYER, Introduction à la vie spirituelle, Cerf, nouvelle éd. 2008.
Josef Andreas JUNGMANN, Histoire de la prière chrétienne, Fayard, 1972 (traduit de l’allemand É. Rideau).
Paul CHRISTOPHE, 2000 ans d’histoire de l’Église, Mame-Desclée, 2012 (édition augmentée).

Cours : Dieu Trinité

Enseignant : Abbé Bruno Gautier

Argument :

Le cours traite de Dieu, tel qu'il s'est révélé en Jésus-Christ. Il contemple, dans ses grands traits, le déploiement de la Révélation trinitaire dans l'histoire du peuple de Dieu jusqu'à l'oeuvre de saint Thomas d'Aquin.

Bibliographie :

Saint AUGUSTIN, La Trinité, Bibliothèque augustinienne, vol. 15 et 16, 1997 (1ère éd. 1955).
R. CANTALAMESSA, Contempler la Trinité, éd. des Béatitudes, 2006.
F. COURTH, Le mystère du Dieu Trinité, éd. Saint-Paul, 1999.
A. COZZI, Manuale di dottrina trinitaria, Brescia, ed. Queriniana, 2009.
G. EMERY, La Trinité, Introduction à la doctrine catholique sur Dieu Trinité, Paris, Cerf, 2009.
W. KASPER, Le Dieu des Chrétiens, Paris, Cerf, coll. Cogitatio fidei n°128, 1985, pp. 337-454.
B. MONDIN, La Trinità, Mistero d'amore, Bologna, ESD, 2010.
J. RATZINGER, La foi chrétienne hier et aujourd'hui, Mame-Cerf 1985, pp. 99-122.
B. SESBOUÉ et J. WOLINSKI, Histoire des dogmes, tome 1: Le Dieu du salut, Desclée, 1994.

Module : Jean de la Croix

Enseignante : Juliette Bordes

Argument :

Le cours (d’une durée de six heures) est une initiation à la lecture de l’œuvre écrite de saint Jean de la Croix ; il se propose de mettre en lumière les événements décisifs dans la vie du poète carme et leur impact sur sa spiritualité et son écriture. Son axe central est relié à la prégnance du symbole autant dans la poésie que dans les commentaires. Cette forme d’expression est nourrie par la vie intérieure qui va donner naissance à une langue épurée où la dimension mystique est omniprésente et accessible pour le lecteur. Un trait essentiel de la personnalité de Jean que ce cours met en lumière est sa pédagogie spirituelle.

Bibliographie essentielle :

Jean de la Croix, Œuvres spirituelles, trad. du P. Grégoire de Saint Joseph, Paris, Seuil, 1947.
Jean de la Croix, Poésies complètes, édition bilingue, trad. de Bernard Sesé, Coll. « Ibériques », Paris, José Corti, 2003.
Jean de la Croix, Dans une nuit obscure. Poésie mystique complète, nouvelle trad. et prés. de François Bonfils, édition bilingue, Paris, Librio, 2001.

Littérature secondaire
Gozier André, La ténèbre lumineuse, Paris, Editions Saint-Paul, 1990.
Hondet Jean-Gabriel, o.s.b., Poèmes mystiques de Saint Jean de la Croix, Bayonne, Editions du Centurion, 1965.
Milner Max, Poésie et vie mystique, Coll. « La Vigne du Carmel », Paris, Seuil, 1951.
Pellé-Douël Yvonne, Saint Jean de la Croix et la nuit mystique, Coll. « Maîtres spirituels », Paris, Seuil, 1960.
Poirot Dominique, Jean de la Croix, poète de Dieu, Paris, Cerf, 1995.
Ruiz Federico, Saint Jean de la Croix, mystique et maître spirituel, Coll. « Patrimoines christianisme », Paris, Cerf, 1994.
Sesé Bernard, Petite vie de Jean de la Croix, Paris, Desclée de Brouwer, 2003.
Vilnet Jean, Bible et mystique chez Saint Jean de la Croix, Coll. « Etudes carmélitaines », Paris, Desclée de Brouwer, 1949.

Module : Thérèse de l'Enfant-Jésus

Enseignant : François-Marie Léthel, o.c.d.

Argument :

L'intention de cours bref est à la fois théorique et pratique. Il s'agit d'étudier l'inépuisable doctrine contenue dans les Ecrits de Thérèse, pour ensuite mieux l'incarner dans notre vie, dans notre marche vers la sainteté et dans notre mission d'annoncer l'Evangile: Rencontrer Jésus et annoncer Jésus.
Le cours comprendra deux parties: Les trois premières heures seront une introduction à l'étude de Thérèse avec les grandes clefs de lecture de ses textes, des textes qu'il faudra toujours étudier et prier. Les trois dernières heures seront une lecture attentive de quelques grands textes de Thérèse dans l'Histoire d'une âme (Manuscrit A, B et C et les deux Prières: Au jour de la Profession et l'Acte d'Offrande à l'Amour Miséricordieux).

Bibliographie essentielle :

THERESE DE LISIEUX: Oeuvres Complètes (Paris, 1992, Cerf/DDB, 1 vol). Ce volume contient tous les écrits de Thérèse dans le texte authentique: Les trois Manuscrits Autobiographiques (Ms A, B et C), les Lettres (LT), les Poésies (PN), les pièces de théâtre ou Récréations Pieuses (RP) et les Prières (Pri). Aux écrits de Thérèse sont ajoutées ses paroles dans les Derniers Entretiens. Tous les textes réunis dans ce volume sont plus amplement présentés dans la grande édition critique: Nouvelle Edition du Centenaire (NEC) (Paris, 1992, Cerf/DDB, 8 vol.).

Littérature secondaire :
G. GAUCHER: Histoire d'une vie. Thérèse Martin (Paris, ed. du Cerf, col. "Foi Vivante")
G. GAUCHER: Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897). Biographie (Paris, 2010 ed. du Cerf)
F.M. LETHEL: L'Amour de Jésus. La Christologie de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (Paris, 1997, ed. Desclée, col. "Jésus et Jésus-Christ", n° 72).
F.M. LETHEL: La Lumière du Christ dans le Coeur de l'Eglise. Retraite de Carême avec Benoît XVI(Paris, ed. Parole et Silence, 2011). La doctrine de Thérèse est présentée dans quatre méditations (Med. 6-9).

Module : Elisabeth de la Trinité

Enseignant : Fr. Christian-Marie Michel, o.c.d.

Argument :

Le but est d'entrer en contact avec un "visage de sainteté" parmi les plus riches de la spiritualité du 20° siècle: Elisabeth Catez, au carmel Sœur Marie - Elisabeth de la Trinité. En découvrant sa vie et sa personnalité. En présentant organiquement le cadre de ses Ecrits. En observant à partir de critères bibliques, théologiques, sacramentaux son expérience théologale propre; attentifs à mettre en relief l'aspect fondamentalement et explicitement trinitaire de son cheminement. En approfondissant, enfin, quelques thèmes particulièrement riches comme la manière de vivre en disciple, et le sens de l'Eglise. Concluant sur quelques considérations relatives à sa mission.

Bibliographie:

Elisabeth de la Trinité, Œuvres complètes, Édition critique réalisée par le P. Conrad De Meester, carme. Préface du cardinal Albert Decourtray archevêque de Lyon, Editions du Cerf, Paris 1991.
De Meester C., Élisabeth de la Trinité, Biographie, presses de la Renaissance, Paris 2006.
Sesé B., Petite vie de Élisabeth de la Trinité, Edition Desclée de Brouwer. Paris 2005.
De Meester C.; Élisabeth de la Trinité, Je Te Cherche dès l’aurore, évocation d’un visage et d’un cœur, réalisation Conrad De Meester et le Carmel de Dijon, Edition Carmel de Dijon, Dijon 1985.
Clapier J., Élisabeth de la Trinité: l'aventure mystique. Sources, expérience théologale, rayonnement, Recherches carmélitaines, Éditions du Carmel, Toulouse 2006.

Module : Spiritualité franciscaine

Enseignant : François Delmas-Goyon

Argument :

Une conversion radicale amène le jeune marchand Francesco di Bernardone (1181-1226) à s’engager à la suite du Christ dans un total dénuement. Sa joie rayonnante et la profondeur de ses intuitions lui valent d’être rejoint par une foule de compagnons. En moins de vingt ans l’ordre des frères Mineurs se répandra dans l’ensemble de la chrétienté latine.
Après avoir situé François d’Assise dans le contexte socio-culturel et religieux de son temps puis retracé sa vie, ce cours s’appuiera sur ses écrits pour dégager les grands axes de sa pensée et exposer la voie spirituelle que lui et ses frères ont forgée. Il mettra en lumière que la marque propre de l’être-au-monde franciscain consiste en une fraternité avec tout être humain et avec l’ensemble de la création. Un regard sur l’histoire de la famille franciscaine, riche en initiatives innovantes dans le domaine social, une brève synthèse de la « théologie francis-caine » et une réflexion sur l’actualité des intuitions de François cloront notre parcours.

Bibliographie :

François d’Assise, Écrits, Vies, témoignages (édition du VIIIe centenaire), J. Dalarun (dir.), Paris, Le Cerf / Éditions franciscaines, 2010 [= les « Sources franciscaines », 2 vol.].
Claire d’Assise, Écrits, Vies, documents, J. Dalarun et A. Le Huërou éd., Paris, Le Cerf / Éditions franciscaines, 2013  [= les « Sources clariennes », 1 vol.].
François d’Assise, Écrits, trad. J.-F. Godet-Calogeras, Paris, Le Cerf / Éditions francis-caines, 2012 (édition de poche de la traduction des « Sources franciscaines ») [10 €].
Bessière Gérard et Vulliez Hyacinthe, Frère François, sous-titre : « le saint d’Assise », coll. « Découvertes » n° 354, Paris, Gallimard, 1998.
Delmas-Goyon François, Saint François d’Assise le frère de toute créature, coll. « Cahiers des Bernardins » n° 85-86, Paris, Parole et Silence, 2010 (réédition prévue en 2015).
Delmas-Goyon François, François d’Assise au fil des sources, coll. « Sources francis-caines », Paris, Le Cerf / Éditions franciscaines, 2012.
Leclerc Éloi, Sagesse d’un pauvre, Paris, Desclée de Brouwer, 1959 (date de la 1ère éd. aux Éditions franciscaines ; ce grand classique a depuis connu plusieurs dizaines de rééditions).
Matura Thaddée, François d’Assise « auteur spirituel », sous-titre : « Le message de ses écrits », Paris, Cerf, 1996.
Vauchez André, François d’Assise entre histoire et mémoire, Paris, Fayard, 2009.
Merlo Grado Giovanni, Au Nom de saint François. Histoire des frères Mineurs et du fran-ciscanisme jusqu’au début du XVIe siècle, Paris, Le Cerf / Éditions franciscaines, 2006.
Mathieu Luc, Approche franciscaine du mystère chrétien, Paris, Éditions franciscaines, 1998.

Module : Spiritualité dominicaine

Enseignant : Augustin Laffay, o.p.

Argument :

Existe-t-il une spiritualité dominicaine ? A la suite du P. Régamey (1900-1996), la plupart des auteurs contemporains appartenant à l’Ordre des Prêcheurs en ont douté pour deux raisons : en premier lieu parce qu’ils refusaient la notion de spiritualité, dans laquelle ils ne voyaient qu’une conséquence moderne de l’éclatement de la théologie à partir du XVIe siècle ; en second lieu parce que la vie spirituelle des Prêcheurs n’est liée ni à une Règle, ni à une expérience mystique fondatrice, ni à une méthode de spiritualité partagée par les membres de l’Ordre. Dans cette perspective, l’Ordre des Prêcheurs n’aurait d’autre caractéristique que d’être purement évangélique.

Huit siècles d’histoire dominicaine révèlent cependant, au-delà des différences, un esprit de famille chez ceux qui se réclament de saint Dominique. Le Patriarche des Prêcheurs a certes disparu derrière son œuvre mais il n’a pas cessé d’en être la référence fondatrice. Il n’a pas laissé le récit de son expérience spirituelle ni précisé le chemin à suivre pour les frères et les sœurs qu’il avait groupés en communauté ; ses successeurs ont pourtant dessiné par leur action et par leur enseignement un chemin propre, une voie des Prêcheurs.

Après un parcours rapide dans l’histoire dominicaine pour en dégager quelques figures de spirituels, nous essayerons de caractériser l’expérience spirituelle initiale de saint Dominique. En tirant parti de cette double enquête, nous tenterons alors de dégager les lignes de force d’une spiritualité des Prêcheurs.

Bibliographie :

Guy Bedouelle, Dominique ou la grâce de la Parole, Paris, Fayard, 1982, 278 p.
Guy Bedouelle, Alain Quilici, Les Frères Prêcheurs autrement dits Dominicains, Paris, « Le Sarment-Fayard », 1997, 314 p.
Bede Jarrett, Vie de saint Dominique, traduit de l’anglais par Marcelle Dalloni, Ed. Saint-Paul, Fribourg-Paris, 1947, 234 p.
Antoine Lemonnyer, Notre vie divine, Juvisy, Ed. du Cerf, 1936, 446 p.
Sœur Marie-Ancilla, Saint Dominique et la vie apostolique dominicaine, « Cahiers de l’Ecole cathédrale n° 20 »Paris, Mame, 1996, 109 p.
Paul Murray, The new wine of Dominican Spirituality. A drink called happiness, Burns & Oates, London-New-York, 2006, 198 p.
Pie-Raymond Régamey, Portrait spirituel du chrétien, « Cogitatio Fidei n° 9 », Paris, Ed. du Cerf, 1963, 532 p.
Marie-Humbert Vicaire (textes présentés et annotés par), Saint Dominique et ses frères. Evangile ou croisade ? Paris, Ed. du Cerf, 1967, 192 p.
Marie-Humbert Vicaire (textes présentés et annotés par), Saint Dominique. La vie apostolique, Paris, Ed ; du Cerf, 1965, 216 p.
Marie-Humbert Vicaire, Histoire de saint Dominique, Paris, Ed. du Cerf, 2004 (2e édition), 752 p.

Module : Vie spirituelle et inhabitation trinitaire

Enseignant : Fr. Denis Chardonnens, o.c.d.

Argument :

Par grâce, Dieu Trinité se rend présent à l’homme, l’attirant à lui, dans une participation de son mystère d’amour: “’Si quelqu’un m’aime, dit Jésus, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui’” (Jn 14,23).
La présente session propose un approfondissement théologique et spirituel du mystère de l’inhabitation de Dieu Trinité, par grâce de l’Esprit en qui le Père et le Fils se donnent à nous. Trois points principaux seront abordés: 1° l’envoi du Fils et de l’Esprit; 2° le mystère de l’inhabitation de Dieu Trinité; 3° Notre participation à la communion d’amour du Père, du Fils et du Saint-Esprit, sur un chemin d’union à Dieu. 

Bibliographie essentielle :

Durand, E., La périchorèse des personnes divines, Immanence mutuelle, Réciprocité et communion, “Cogitatio fidei, 243”, Paris, Cerf, 2005.
Emery, G., La théologie trinitaire de saint Thomas d’Aquin, “Théologies”, Paris, Cerf, 2004.
Ladaria, L. F., Mystère de Dieu, mystère de l’homme,t. 1: Théologie trinitaire, Paris, Parole et Silence, 2011.
Lecuit, J.-B., Quand Dieu habite en l’homme, Pour une approche dialogale de l’inhabitation trinitaire, “Cogitatio fidei, 271”, Paris, Cerf, 2010.

Module : Vie spirituelle et morale

Enseignant : Fr. Armand Levillain, o.c.d.

Argument :

Les vertus théologales face aux grands défis contemporains

Après avoir défini en détail chacune des vertus théologales, nous tenterons de mettre en relief les défis contemporains auxquels celles-ci sont confrontées. L’expérience des saints du carmel pourra nous éclairer dans cette démarche, afin de la rendre plus incarnée et concrète. Pour ce qui concerne la foi nous évoquerons deux défis : celui de la nuit de la foi et l’appel à l’obéissance à un Dieu d’Amour. Dans la deuxième partie de ce cours, nous confronterons la vertu d’espérance à l’accueil du mystère de la croix, en particulier dans la vie de prière, l’expérience de la souffrance et l’appel à vivre le pardon. Enfin, dans la troisième partie de ce cours, nous analyserons la vertu de charité en cherchant à la confronter à un défi contemporain spécifique, à savoir : le lien indissoluble entre union et procréation au cœur de la vie conjugale.

Bibliographie essentielle :

Ratzinger J., La foi chrétienne, hier et aujourd’hui, Cerf, Paris, 2005 ;
Instruction de la Congrégation pour les Institits de Vie Consacrée et les sociétés de vie apostolique, Le service de l’autorité et l’obéissance, Documentation Catholique, n°2405, 6 Juillet 2008.
Le Pivain B. (dir.), L’Eglise servante de la vérité, Ad Solem, Genève, 2006.
Commission Théologique Internationale, Quelques questions actuelles concernant l’eschatologie, 1992.
Schumacher B., Une philosophie de l’espérance, La pensée de Josef Pieper dans le contexte du débat contemporain sur l’espérance, Ed. Universitaires Fribourg / Ed. Cerf, Fribourg, 2000.
Pigna A., Consigli evangelici, virtù e voti, Edizioni OCD, Roma, 1990.
Buber M., Je et Tu, Ed. Fernand Aubier, Paris, 1946.
Wojtyla K., Amour et Responsabilité, Stock, Paris, 1978.


Troisième année


Cours : Théologie spirituelle

Enseignant : Fr. Marie-Philippe Dal Bo, o.c.d.

Argument :

Ce cours se propose de parcourir les thèmes les plus importants de la théologie spirituelle. Dieu nous appelle à la sainteté (1 Th 4,3). Nous commencerons par étudier ce qu'est la sainteté dans la Bible. Nous verrons ensuite les éléments théologiques qui la composent et la définissent. Nous étudierons en particulier comment Dieu nous donne un "organisme surnaturel" qui se déploie dans notre humanité par la grâce sanctifiante, les vertus théologales et les dons du Saint-Esprit.

L'action de Dieu nécessite la réponse de l'homme, ce sont les chapitres qui s'intitulent la vie ascétique et la vie mystique. Nous étudierons en quoi consiste l'activité de l'homme et comment il doit se rendre docile à l'action de Dieu. Dans les deux chapitres suivants, nous étudierons plus particulièrement les purifications passives. Pourquoi et comment Dieu nous purifie pour nous adapter à sa vie. Nous nous mettrons à l'école de saint Jean de La Croix pour discerner quels sont les signes de cette purification et quelle conduite devons-nous adopter.

Dans une deuxième partie, nous étudierons le combat spirituel et l’activité démoniaque. Nous verrons les éléments essentiels du discernement des esprits et le mode opératoire des tentations. Nous verrons, quelle est la place du combat spirituel dans la vie chrétienne, la réponse de foi et la conversion qu’il suscite, quelles sont les armes du combat dont Dieu nous pourvoit.

Pour profiter pleinement de cet enseignement, il serait bon d'avoir suivi les deux modules précédents qui vous sont proposés dans le cadre du certificat de spiritualité. Il s'agit de l'introduction à la théologie spirituelle, et du module intitulé vie spirituelle et vie affective. Bien que ces 3 enseignements soient autonomes, ils ne sont pas sans liens. Ils forment ce que l'on pourrait appeler un triptyque. L'introduction décrit les éléments principaux de la théologie spirituelle, tandis que le module "vie spirituelle et vie affective" pose les fondements anthropologiques et psychologiques de la vie spirituelle.

Bibliographie essentielle :

Bernard C. H., Traité de théologie spirituelle, Cerf 1986.
Bernard A., Ascèse, Dictionnaire de la vie spirituelle (DVS), Cerf 1987.
Bouyer L., Introduction à la vie spirituelle. Précis de théologie ascétique et mystique, Paris 1960.
De Guibert J., Ascétique et mystique, Dictionnaire de spiritualité (D.S.), Beauschesne 1937.
Garrigou-Lagrange R., Les trois ages de la vie intérieure, Tome 1 et 2, Cerf 1938.
Goffi T., Homme spirituel, D.S.
Guillet L., Voyez quel amour Dieu nous donne, Mame 1978.
Labourdette M.M., Dons du Saint-Esprit, D.S., Beauchesne 1957.
Louf A., Au gré de sa grâce, Propos sur la prière, Desclée de Brouwer 1995.
Louis de la Trinité, L’obscure nuit du feu d’amour, « Etudes Carmélitaines », Nuit Mystique, 1938.
Louth A., Théologie spirituelle, Dictionnaire critique de Théologie, PUF 1998.
Louth A., Vie spirituelle, Dictionnaire critique de Théologie.
Lucien Marie, L’expérience de Dieu, actualité du message de Saint Jean de la Croix, Cogitatio fidei 36, Cerf, Paris 1968.
Marie-Eugène, Je veux voir Dieu, Editions du Carmel 1979.
Marmion C., Le Christ vie de l’âme, Les éditions de Maredsous 1947.
Moioli G., Théologie spirituelle, D.V.S.
Pinckaers S.T., La vie selon l’Esprit. Essai de théologie spirituelle selon saint Paul et saint Thomas d’Aquin, Cerf 1996.
Ruiz F., Saint Jean de la Croix mystique et maître spirituel, Cerf, Paris 1994.
Stinissen G., Découvre moi ta présence, cerf 1989.
S. François de Sales, Œuvres, Gallimard, Bruges 1986.
S. Jean de la Croix, Œuvres complètes, les éditions du Cerf, Paris 1990.
S. Thérèse de Jésus, Œuvres complètes, Seuil, Paris 1949.
S. Stein E., La Science de la Croix, Passion d’amour de Jean de la Croix, Editions Nauwelaerts 1998.
Sagne J.C., Traité de théologie spirituelle, Mame 1991.
Tanquerey A., Précis de Théologie Ascétique et Mystique, Desclée 1949, 9ème édition.

Cours : Anthropologie théologique

Enseignant : Abbé Bruno Gautier

Argument :

Le cours traite de l’homme, tel que l’Eglise le contemple à la lumière de la foi révélée. Il aborde les grands thèmes suivants : l’homme créé à l’image et à la ressemblance de Dieu ; sa prédestination à l’adoption filiale ; son expérience du péché, de la souffrance et de la mort ; la doctrine du péché originel ; la doctrine de la justification. L’ensemble du cours veut montrer que « le mystère de l’homme ne s’éclaire vraiment dans le mystère du Verbe incarné », selon les termes du concile Vatican II.

Bibliographie:

Von BALTHASAR, H. U., La Dramatique divine, II. Les personnes du drame, 1. L’homme en Dieu, Paris-Namur, 1986.
BRAMBILLA F. G., Antropologia teologica, Brescia 2005.
FEINER J., LÖHRER M. (Éd.), Mysterium salutis, Grundriss heilsgeschichtlicher Dogmatik, 2. Die Heilsgeschichte vor Christus, Einsiedeln, Zürich, Köln, 1967, pp. 559-938.
GROSSI V., LADARIA L. F., LECRIVAIN Ph., SESBOUE B., Histoire des dogmes ** L’homme et son salut, Paris 1994.
LADARIA L. F. Mystère de Dieu, mystère de l’homme, II. Anthropologie théologique, Paris 2011.
MONDIN, B. L'uomo secondo il disegno di Dio, Bologna, ESD, 2011.
RATZINGER J., La foi chrétienne hier et aujourd’hui, Paris 1985, pp. 154-188.
SCOLA A., MARENGO G., PRADEZ-LOPEZ J., La persona umana. Antropologia teologica, Milano 2000.

Module : Spiritualité carmélitaine

Enseignante : Juliette Bordes

Argument :

Proposer un cours de Spiritualité Carmélitaine, c’est orienter vers une sève spécifique au cœur de l’Église : la grâce de l’oraison. Afin de rendre perceptible et praticable cette grâce, il est nécessaire de la concrétiser par des points d’application précis. Nous en avons choisi sept que le plan ci-joint vous présente. La Spiritualité Carmélitaine ne peut être appréciée qu’à partir d’un appel de Dieu lancé à certaines âmes en vue de vivre une expérience de Lui dans le silence de l’oraison.
Ce cours souhaite donc insister sur cette réalité de la rencontre personnelle avec le Dieu vivant et décrire les dispositions intérieures qu’elle implique du côté de l’orant(e). Il a pour visée de faire goûter la nature profonde de cette spiritualité et sa finalité apostolique.

Bibliographie essentielle :

Jean Abiven, Prier 15 jours avec Thérèse d’ Avila, Montrouge, Nouvelle Cité, 1993.
Frère Henri de l’ Enfant-Jésus, o.c.d., Menus Propos sur la Prière, Toulouse, éditions du Carmel, (coll. « Vives Flammes »), 2012.
Frère Philippe de Jésus-Marie, o. c.d., Le Secret du Carmel, Le Scapulaire et la vie mariale, Toulouse, éditions du Carmel, (coll. « Vives Flammes »), 2010.
Didier-Marie Golay, Atlas Thérèse d’ Avila, « Aventurer sa vie », Une sainte dans l’histoire et dans le monde, Paris, Cerf, éditions du Carmel, 2014.
Père Jean-Yves Marchand, o. c.d., L’Union d’ Amour à Dieu avec Jean de la Croix, Toulouse, éditions du Carmel, (coll. « Vives Flammes »), 2012.
Père Emmanuel Renault, o. c.d., L’idéal des Carmélites, édité par les carmélites d’ Uzès, 1977.
Jean Vilnet, Bible et Mystique chez Saint Jean de la Croix, Bruges, DDB, (coll. « Les Études Carmélitaines »), 1949.
Les plus vieux textes du Carmel, Paris, Seuil, 1944.La Règle de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel, DDB, 1982.

Module : Spiritualité orientale

Enseignant : Daniel Vigne

Argument :

La tradition byzantine se présente comme indissolublement théologique et spirituelle. La dimension spéculative, qui ne lui est nullement étrangère, y est toujours située en perspective ascétique et mystique. Nous voudrions le vérifier en étudiant, à travers ce cours, de grands spirituels qui furent en même temps des témoins de la foi « orthodoxe ». De l’âge d’or des Pères du désert (Évagre) à l’époque byzantine (Maxime le Confesseur, Syméon le Nouveau Théologien) et médiévale (Nicolas Cabasilas, Grégoire Palamas) jusqu’aux saints récents (Séraphin de Sarov, Silouane), et aux théologiens de l’Orthodoxie contemporaine (Vladimir Lossky, Paul Evdokimov, Olivier Clément), nous en dégagerons les idées directrices. Une place sera faite aux philosophes religieux russes (Vladimir Soloviev, Serge Boulgakov), qui manifestent de façon originale la vitalité d’une Église dont nous avons encore beaucoup à découvrir.

Bibliographie essentielle :

Olivier Clément, Sources. Les mystiques chrétiens des origines, Paris, Stock, 1982.
Paul Evdokimov, La connaissance de Dieu selon la tradition orientale, Lyon, Éd. Xavier-Mappus, 1968.
Vladimir Lossky, Essai sur la théologie mystique de l'Église d'Orient, Paris, Éd. du Cerf (coll. « Foi vivante » n° 246), 1990.
Myrrha Lot-Borodine, La déification de l’homme selon la doctrine des Pères grecs, Paris, Éd. du Cerf (coll. « Orthodoxie » n° 10), 2011.
Jean Meyendorff, Saint Grégoire Palamas et la mystique orthodoxe, Paris, Seuil, (coll. « Maîtres spirituels » n° 20), 1959.
Un moine de l'Église d'Orient, Introduction à la spiritualité orthodoxe, Paris, Desclée de Brouwer, 1983.
La Philocalie, présentée par Olivier Clément, notices et traduction de Jacques Touraille, Paris, Desclée de Brouwer & Jean-Claude Lattès, 1995 (2 vol.).
Récits d'un pèlerin russe, Paris, Baconnière/Seuil (Collection « Points Sagesse »), 1978.

Module : Spiritualité cartusienne

Enseignante : Elyane Casalonga

Argument :

Par leur enfouissement en Dieu dans la solitude et le silence, les Chartreux ne parlent ni n’enseignent au monde. Il est important de connaître la place centrale qui est la leur dans la transmission à l’Occident du patrimoine des Pères du désert, ainsi que le rôle des écrits cartusiens dans l’élaboration des fondements de l’expérience spirituelle, telle l’Echelle de Guigues II qui propose ainsi la progression vers l’union à Dieu : lectio, meditatio, oratio, contemplatio. Un fait passe dans l’oubli : la lecture de la Vita Christi de Ludolphe le Chartreux est la nourriture des moines et moniales dès le 15ème siècle, Thérèse de Jésus en parle dans ses écrits. Ce cours essaiera de montrer, après un regard sur la vie de st Bruno,  à partir de quelques textes fondateurs (lettre à Raoul le Verd, les 2 Guigues, Denys) quelle est l’originalité de l’appel cartusien et les éléments de la spiritualité cartusienne (silence, solitude, hésychia, louange des Heures).

Bibliographie essentielle :

Saint Bruno, Guigues, Anthelme, Lettres des premiers chartreux, Sources Chrétiennes 88, Cerf, Paris, 1988.
Denys le Chartreux, La vie et la fin du solitaire, éloge de la vie en solitude, Beauchesne, Paris, 2004.
Guillerand, Dom Augustin, Prière cartusienne, Correrie de la Gde chartreuse, 1981.
Id., Silence cartusien, Correrie de la Grande Chartreuse, 1961.
Guigues le Chartreux, Lettre sur la vie contemplative, Sources Chrétiennes 163, Cerf, Paris, 2001.
Louf, Dom André, Saint Bruno et le charisme cartusien aujourd’hui, Parole et silence, Paris, 2009.
Ravier, André, Saint Bruno le chartreux, Lethielleux, Paris, 1981.
Revues :   Carmel n. 107, mars 2003 : La voie cartusienne.
               Documents Episcopat n.12-13, sept 2001, Paris, CEF.

Module : Liturgie et vie spirituelle

Enseignant : Fr. Jean-Fabrice Delbecq, o.c.d.

Argument :

Le module se propose dans un premier temps de montrer la convergence entre la vie spirituelle et la liturgie à partir d’une critique théologique de ces deux notions. Il aborde ensuite quelques conséquences essentielles de cette convergence, telles que la participation pleine et active, le caractère fondamentalement communautaire de la liturgie, ou encore le rapport entre liturgie et oraison.

Bibliographie essentielle :

Divo Barsotti, Vie mystique et mystère liturgique, traduit de l’italien par M.-F. Moos, op. et J.-Cl. Renard, Paris, Cerf, coll. « Lex Orandi » n. 16, 1954.
Louis Bouyer, La vie de la liturgie. Une critique constructive du Mouvement liturgique, Paris, Cerf, coll. « Lex Orandi » n. 20, 1956.
Id., Le Mystère pascal (Paschale Sacramentum). Méditation sur la liturgie des trois derniers jours de la Semaine Sainte, Paris, Cerf, coll. « Lex Orandi » n. 4, 19472.
Dom Gabriel Brasò, Liturgie et vie spirituelle, traduit de l’espagnol par Monseigneur P. Jobit et P. Chevalier, Tournai, Desclée, 1964.
Commission Francophone Cistercienne, Liturgie et vie spirituelle. L’apport du monachisme à la vie liturgique de l’Église, Le Coudray-Macouard, Saint-Léger éditions, 2014.
Romano Guardini, La Messe, traduit de l’allemand par Pie Duployé, Paris, Cerf, coll. « Lex Orandi » n. 21, 1957.
Id., L’esprit de la liturgie, traduction de Robert d’Harcourt, Paris, Parole et Silence, 2007.
Aimé-Georges Martimort, ed., L’Église en prière. Introduction à la liturgie. Tome I : Principes de la liturgie, Paris, Desclée, 1983.Dom Cyprien Vagaggini, Initiation théologique à la liturgie. Tome 1, adapté de l’italien par dom Philippe Rouillard, Bruges, Apostolat liturgique, et Paris, Société liturgique, 1959. Tome 2, adapté de l’italien par dom Robert Gantoy, Bruges-Paris, Biblica, 1963.

Travail final du Certificat

Le travail final d'une quinzaine de pages est à rédiger en troisième année. A la fin de la deuxième année, les étudiants recevront de plus amples informations pour le choix du thème et de l'enseignant. Ce sera surtout l'occasion d'approfondir une question plus personnelle à partir de l'enseignement reçu.


En forme de documents...



Schéma récapitulatif de tout le cursus : Télécharger le pdf

Validation

Les différents enseignements sont validés de la manière suivante :
- Les cours (trois par an) sont validés à la fin de l’année académique, lors de la session annuelle. Pour chaque cours, il s’agit d’un examen oral de 15 minutes sur l’ensemble du cours.
- Les modules (quatre par an) et les sessions annuelles (une par an) sont validés par un travail écrit de deux pages, c’est-à-dire environ 4'000 signes espaces compris, et comportent une synthèse et une réflexion personnelle à partir de l’enseignement reçu.
- Le travail final est choisi avec l’un des intervenants à la fin de la 2e année. Il comporte 15 pages, c’est-à-dire environ 30'000 signes espaces compris. La soutenance de 15 minutes a lieu lors de la session annuelle.

Plus d'articles...

  1. Certificat de spiritualité