Enseignant : Daniel Vigne

Argument :

La tradition byzantine se présente comme indissolublement théologique et spirituelle. La dimension spéculative, qui ne lui est nullement étrangère, y est toujours située en perspective ascétique et mystique. Nous voudrions le vérifier en étudiant, à travers ce cours, de grands spirituels qui furent en même temps des témoins de la foi « orthodoxe ». De l’âge d’or des Pères du désert (Évagre) à l’époque byzantine (Maxime le Confesseur, Syméon le Nouveau Théologien) et médiévale (Nicolas Cabasilas, Grégoire Palamas) jusqu’aux saints récents (Séraphin de Sarov, Silouane), et aux théologiens de l’Orthodoxie contemporaine (Vladimir Lossky, Paul Evdokimov, Olivier Clément), nous en dégagerons les idées directrices. Une place sera faite aux philosophes religieux russes (Vladimir Soloviev, Serge Boulgakov), qui manifestent de façon originale la vitalité d’une Église dont nous avons encore beaucoup à découvrir.

Bibliographie essentielle :

Olivier Clément, Sources. Les mystiques chrétiens des origines, Paris, Stock, 1982.
Paul Evdokimov, La connaissance de Dieu selon la tradition orientale, Lyon, Éd. Xavier-Mappus, 1968.
Vladimir Lossky, Essai sur la théologie mystique de l'Église d'Orient, Paris, Éd. du Cerf (coll. « Foi vivante » n° 246), 1990.
Myrrha Lot-Borodine, La déification de l’homme selon la doctrine des Pères grecs, Paris, Éd. du Cerf (coll. « Orthodoxie » n° 10), 2011.
Jean Meyendorff, Saint Grégoire Palamas et la mystique orthodoxe, Paris, Seuil, (coll. « Maîtres spirituels » n° 20), 1959.
Un moine de l'Église d'Orient, Introduction à la spiritualité orthodoxe, Paris, Desclée de Brouwer, 1983.
La Philocalie, présentée par Olivier Clément, notices et traduction de Jacques Touraille, Paris, Desclée de Brouwer & Jean-Claude Lattès, 1995 (2 vol.).
Récits d'un pèlerin russe, Paris, Baconnière/Seuil (Collection « Points Sagesse »), 1978.